A propos





Corine Oosterlee (1957, Pays-Bas)
Photographe et guide botanique en Dordogne



Devant son objectif se trouvent surtout la végétation et les plantes sauvages dans leur environnement naturel, mais elle n'hésite pas à regarder ailleurs. Ses photographies d'art sont regulièrement exposées en Dordogne, parfois aussi ailleurs. Elle réalise également des projets à la demande et des images documentaires.

Elle a découvert la photographie il y a douze ans, après avoir quitté son pays natal et sa langue maternelle. Au début elle photographiait surtout les plantes sauvages qu'elle trouvait à proximité, des photo's disons assez 'botaniques'. En faisant elle a commencé d'explorer des autres manières de voir et de photographier et ses images sont devenues plus personnelles.

Elle travaille comme photographe et guide botanique en Dordogne. En proposant des sorties nature pour groupes de touristes, spécialistes en botanique et autres, elle partage ses connaissances en botanique et les joies des paysages sauvages.



Bouger, randonner, ont toujours fait partie de ma vie, et maintenant je pars en vadrouille avec un appareil photo. Je n'ai pas besoin d'aller loin, tout est là, à proximité. Si on passe souvent au même endroit et si on regarde longtemps, on voit plus. Au début je vois surtout ce qui saute aux yeux, le spectaculaire ou le pittoresque. Peu à peu j'arrive à mettre cela à côté, et avec l'aide de l'appareil photo je commence à voir mieux, et différemment. Il faut de la lenteur, en laissant passer le temps et en retournant souvent au même lieu, les images commencent à venir.

C'est plutôt une affaire de trouver que de chercher. On peut avoir des idées par rapport à une photo, si on la prend ou si on la regarde, mais on ne peut pas photographier des idées, on photographie toujours 'quelquechose'. Pour moi, le point de départ est ce que je vois à travers l'objectif, je prends la photo, je la regarde, les idées viennent après.

L'appareil photo ne voit pas les choses comme notre oeil les voit, la photographe fait ses choix, elle travaille et peaufine l'image après la prise de vue. Même si j'aurais envie d'enregistrer la réalité comme elle est, c'est impossible.C'est quoi la réalité et est-ce qu'elle est pareil pour tout le monde?

Il y a beaucoup de nature et de végétation sur mes photos. Depuis toujours les plantes me passionnent, par leur présence silencieuse et leur vie en parallèle avec la nôtre et indifférente à nous humains. J'aime à passer du temps parmi elles, dehors, dans la nature. Même si on ne peut que rarement parler de nature sauvage. Nous avons laissé nos traces partout et nos activités changent profondement la vie des autres espèces. Il est inévitable qu'on se pose des questions sur nos rapports avec la vie qui nous entoure. Que va devenir de la nature et de nous?



Photos d'art, images documentaires, travail sur commande
Botanique :  www.baladebotanique.blogspot.com




Top